24/10/2012

Un còp èra

Il était un grand nombre de fois
Un homme qui aimait une femme
Il était un grand nombre de fois
Une femme qui aimait un homme
Il était un grand nombre de fois
Une femme et un homme
Qui n'aimaient pas celui et
celle qui les aimaient

Il était une fois
Une seule fois peut-être
Une femme et un homme
qui s'aimaient


Extrait de
Destinée arbitraire
(Les nuits blanches)

Poèma dich per Jean-Louis Trintignant
(e mon còr fa bom-bom cada còp qu'ausisse sa votz)
sus Inter fa 20 segondas.

Aucun commentaire: