25/01/2010

RSF


« Deux reporters de France 3, un rédacteur et son cameraman, et leurs deux accompagnateurs afghans, ont été enlevés le 29 décembre 2009. Ils enquêtaient sur la construction d’une route dans la province de Kapisa (au nord-est de Kaboul). Leur chauffeur a été libéré, mais il serait détenu par l’armée afghane, soupçonné d’être un complice des ravisseurs.
Claude Guéant a reconnu que cet enlèvement avait suscité la colère du président Nicolas Sarkozy qui a dénoncé à leur propos une "imprudence vraiment coupable", évoquant le fait que "il leur avait été très clairement demandé de ne pas s’aventurer ainsi parce qu’il y a des risques". "Ils font courir des risques aussi à beaucoup de nos forces armées, qui du reste sont détournées de leurs missions principales. » a-t-il ajouté.
Si la profession est prête à faire preuve de retenue dans cette affaire, elle ne peut accepter que le travail des deux journalistes soit dénigré alors même qu’ils sont aux mains de leurs ravisseurs et qu’ils n’ont pas livré le récit de leur enlèvement. » (Reporters sans frontières)
De crompar per los sosténer, 100 fòtòs de Géo per la libertat de la Premsa, 9,90 €.

2 commentaires:

manjacostel a dit…

O farem...
Avem de crompar Geò?

Patricia a dit…

Non, non, aquò's un numerò especial de Reporters Sans Frontières.